Propulse-ions

Un site utilisant WordPress.com

PARCOURS DU MIEUX-ÊTRE, 3e semaine

(explication du parcours, billet no 11) 

CONSCIENCE                    Troisième semaine

 

Pourquoi mangeons-nous?

 

Dans le siècle où nous vivons, dans ce siècle de la vitesse, nous posons le geste de manger sans trop comprendre, ni savoir pourquoi nous le faisons.

 

La publicité nous aide un peu : « Mauvaise journée?  Relaxez!  Prenez un petit gâteau.

                                                      Ou bien encore : 1 dessert?  Non, 2 desserts! »

 

On mange pour calmer sa faim, ses frustrations, son stress.

On mange n’importe quoi en autant que ça a bon goût et qu’on a la sensation de ne plus avoir faim.

On a perdu le sens intuitif qui nous guidait autrefois.  Celui de s’asseoir devant un beau plat de fruit, les regarder, les sentir et se laisser guider par notre voie intérieure, celle qui nous dirait, prend une orange, c’est ce dont tu as besoin en ce moment.

 

On opte pour le beau, bon, pas cher et surtout vite fait : surgelé, prêt à cuire, conserve.  On ne se rend pas compte qu’à ce moment là nous mangerions du carton et on serait tout aussi bien nourrit.

 

On croit choisir nos aliments alors qu’en réalité il n’en est rien car le ¾ d’entre eux sont falsifiés pour la rentabilité.

 

 

Mais pourquoi mangeons-nous?

 

Pour assurer :   -notre pleine croissance et notre entretien.

                           -notre développement physique et psychique

                           -notre immunité

                           -la pérennité (continuité) de notre espèce (18)

 

Il ne faut pas oublier que notre vitalité est proportionnelle à la vitalité de notre nutrition.  Elle dépend de la vitalité que nous savons conserver aux aliments que nous ingérons.  En ayant une alimentation pleine de vie nous sommes nous-mêmes plein de vie et en santé.


En ayant une alimentation dévitalisée par :        -Une mauvaise culture

                                                                             -L’industrialisation

                                                                             -La commercialisation

                                                                             -La cuisson irrespectueuse

                                                                             -L’addition de produits chimiques

 

NOUS FAISONS JEUNER NOS CELLULES ET LES FAISONS MOURIR.

 

Une cellule

C’est la plus petite entité vivante.  Toutes les cellules se partagent la totalité de notre force vitale et leurs vies semblent être de 120 jours en moyenne.  (Elles sont dépendantes des aliments que nous ingérons ainsi que de notre respiration).

Chaque cellule a un rôle qui lui est propre et tous ces rôles réunis s’intègrent dans une action d’ensemble.  C’est précisément quand le rôle particulier d’une cellule ne s’intègre plus avec celui des autres que nous disons que vous avez un cancer.

 

La nourriture permet de combler les différents besoins du corps humain :

a)      besoin d’énergie (carburant pour fonctionner)

b)      besoin de se construire (matériaux de constructions)

c)      besoin de régulation (fonctionnement régulier, élimination)

 

*Il est important de retenir que les organes et les tissus constitués de cellules ont besoin d’éléments nutritifs différents pour garder le corps en bonne santé.

 

Pour cette raison il nous est indispensable :       -de manger

                                                                       -de manger sainement

                                                                       -de manger une variété d’aliments

 

Ceci pour donner à chaque ensemble de cellules ce dont il a besoin.

 

Les nutriments

Un aliment peut contenir plusieurs substances ou éléments nutritifs que l’on nomme nutriments.

 

Il y a 7 groupes de nutriments :      -glucides (sucre)

                                                   -protides (protéine)

                                                    -sels minéraux

                                                    -lipides (gras)

                                                     -vitamines

                                                      -fibres

                                                      -eau

 

Les fonctions des nutriments dans les aliments :

Les aliments ont différentes fonctions à exercer au niveau de notre organisme dépendamment de la sorte de nutriment qu’il renferme :

a)  besoin d’énergie :                    Apportent chaleur et énergie (glucides et lipides)

b)  besoin de se construire :      Ceux qui ferment et réparent nos tissus (sels minéraux, protides, vitamime E).                                            

c)  besoin de régulation :           Aide à contrôler notre métabolisme (fibres, eau, vitamines et sels minéraux).

                                              

Un aliment possède différentes valeurs :

  • Alimentaire
  • Énergétique
  • De satiété
  • De digestibilité

 

Alimentaire :

Un aliment qui renferme beaucoup de protides, de sels minéraux et de vitamines possède une grande valeur alimentaire.  Il permet ainsi de fournir les matériaux et les stimulants nécessaires à la construction de nos tissus.

 Énergétique :

Un aliment qui renferme une grande quantité de glucides, lipides et même de protides a une grande valeur énergétique.  Nous avons toujours besoin d’une quantité suffisante d’énergie pour construire nos tissus, ils nous permettent par la suite de réaliser nos activités.  Sinon, c’est l’affaiblissement et même la dépression.

De satiété :

Plus un aliment séjourne longtemps dans l’estomac, plus la satiété est élevée.  Nous avons alors la sensation de ne plus avoir faim.  Les nutriments ayant une valeur de satiété plus élevée sont les lipides, protides et glucides.  Cette valeur de satiété a son importance, sinon, on passerait notre temps à manger et gare aux conséquences…

De digestibilité : 

Il s’agit d’une quantité d’aliments digérés moins la quantité non digérés, ce qui égale les résidus à éliminer.

 

 

Ce qui peut influencer la digestibilité

  • notre état psychologique
  • notre environnement
  • composition des aliments
  • qualité et fraîcheur des aliments
  • cuisson des aliments
  • saveur des aliments
  • présentation des aliments
  • mastication complète



DES SUBSTANCES TOXIQUES DANS LE SANG, LES OS ET LES ORGANES

L’organisme est exposé à un nombre incalculable de substances toxiques.  Normalement, il est parfaitement capable de se défendre contre elles, mais, si les attaques deviennent trop intenses, les poisons finissent par s’accumuler dans le corps.

Tout ce que l’être humain consomme n’est pas nécessairement utile.  Bon nombre de substances qui pénètrent dans le corps avec la nourriture, l’air ou par d’autres voies sont même toxiques pour l’organisme.  Le dioxyde de soufre de l’air, le plomb de l’eau, les insecticides des fruits et légumes, les métaux lourds du sol, les solvants et les colorants domestiques, les hormones dans la viande; la liste pourrait se poursuivre à l’infini.  

Sur les quelques 1 000 000 produits chimiques avec lesquels l’homme moderne est régulièrement en contact, une fraction seulement a fait l’objet d’études de répercussions.  Pour l’essentiel, on ignore ce que peut entraîner la combinaison de ces substances.  Toutefois, une chose est sûre : l’être humain est le dernier maillon de la chaîne alimentaire.  Les poisons qui contaminent l’air, l’eau et le sol sont absorbés par les plantes et aussi les animaux, et finissent tous par parvenir dans son assiette.


LE FOIE, UNE CENTRALE DE DÉSINTOXICATION.

Une fois que ces substances ont pénétré dans l’organisme, elles doivent être neutralisées.  La décomposition de ces poisons est du ressort du foie, un laboratoire biochimique extrêmement polyvalent.  Normalement, il s’acquitte sans problème de sa tâche de centrale de désintoxication.  Cependant, si les quantités toxiques deviennent trop élevées, une part importante lui passe littéralement à travers les lobes et va s’accumuler dans les tissus des diverses régions du corps.

Jour après jour, cet organe qui pèse environ 1,5 kg doit assurer un grand nombre de réactions chimiques.  Il contrôle le métabolisme graisseux, produit de l’urée, synthétise les protéines, stimule l’emmagasinement des graisses et des hydrates de carbone et produit de la bile.  Surtout, il désintoxique le sang de l’alcool, des médicaments et de la plupart des produits toxiques par le biais de l’alimentation. 

Les substances toxiques que le corps ne peut ni décomposer ni éliminer à l’aide du foie, du système immunitaire et des reins s’entreposent dans le corps en véritables dépôts.  Les premiers endroits investis sont les glandes et les tissus adipeux.  Comme ce processus est exactement le même chez les animaux, on met souvent les gens en garde contre la consommation des abats.  Quand on mange du foie et des rognons de porc, de bœuf ou de volailles, on consomme aussi les produits toxiques concentrés qui y sont entreposés.

(Tiré du livre «Notre Corps, cette prodigieuse machine»)

 

C’est la vie qui engendre la vie

DISONS NON :        -Aux additifs chimiques

                                   -Aux additifs environnementaux (pesticides, antibiotiques,

                                     moisissures, polluants)

                                   -Organiques c’est à dire à base de carbone comme les BPC et DDT,

                                     les métaux lourds, les pluies acides…)

                                   -L’irradiation des aliments

                                   -Aliments raffinés, charcuterie

                                   -Aux colorants  *

                                   -Aux organismes génétiquement modifiés

 

* Les colorants bloquent le foie, durcissent les artères et produisent des pierres au foie.

 

DISONS OUI :           -On lit les étiquettes

                                   -On choisit le plus possible des produits biologiques

                                     (cultivés sans produits chimiques, soit fertilisants et pesticides)

                                   -Sinon on les lave avec un savon spécial ou avec quelques gouttes

                                   de Nutri Biotic dans l’eau.


ATTENTION : à la congélation et à la sur-cuisson des aliments qui détruisent ceux-ci.

 

 

CONSTANCE                        SEMAINE NO 3

Je m’observe
  • Je note tout ce que je mange dans la semaine en prenant soin de lire sur la liste des ingrédients la quantité de sucre.  Je note celle-ci. 
  • J’indique s’il s’agit de sucre raffiné, sucre en poudre, glucose, fructose, miel, cassonade, sirop d’érable, etc.

 

Je demeure constant (e)

 

  • Je vais dehors 1 heure par jour (sinon 45 minutes ou une demi heure)
  • Je pratique ma respiration 3 fois par jour
  • Sérénité à la table
  • Mastication adéquate
  • Je bois 2 verres d’eau par jour.

 

CONFIANCE  RECETTES  (S-3) 


                                   

Pouding au caroube

(donne 3 portions)

 

Sucre………………      3 cuil. à table
   Fécule de maranthe      2 cuil. à table
   Poudre de caroube       2 cuil. à table

Sel………………..        1 pincée
Lait  (riz ou soya)          1 tasse
Vanille……………        ¼ cuil. à thé

 –Mélanger le sucre, fécule, caroube et sel dans la partie supérieur du bain-marie.
-Ajouter le lait et la vanille.  Brasser jusqu’à épaississement.
-Retirer du feu.  Verser dans des coupes et refroidir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :